Les drogues dures et les drogues douces ou le mythe « sniffer du Tercian »

sniffer tercian

Sniffer du Tercian est un acte imbécile et dangereux, d’ailleurs sniffer tout court est dramatique et triste. Si vous êtes mélancolique et que vous avez besoin d’un remontant pour la vie, rendez une petite visite à Sœur Emmanuelle ici.

NDLR

Drogues dures et drogues douces

Cannabis V.S Cocaïne V.S Médicaments

Blanche Neige et les sept nains, ou la cocaïne et le cannabis. Mais encore, comme le dit si bien un de mes frères de cœur, les remontées mécaniques, les pistes de ski, la liberté mentale.

Ce tandem mortel est une dédicace à mes chers amis lecteurs. Je dois vous alerter, il n’y a pas de guerres propres, comme il n’y a pas de drogues douces. Nous sommes tous dépendants d’une substance plus ou moins toxique.

Personnellement, mes drogues dures préférées dans le désordre sont le sucre, le Xanax et Rivotril (Des benzodiazépines), le chocolat, le café et la cocaïne (ou l’art de baiser (sniffer) Blanche-Neige). Je m’enfilerais bien un chemin de fer (un rail de cocaïne) à cet instant. Enfin, je vous rassure, ce matin, devant Jean-Louis (mon ordinateur), je suis sans substance douteuse.

Les molécules contenues dans les médicaments utilisés par la psychiatrie constituent également de bons substituts pour se droguer. Ainsi, j’ai déjà vu des patients mettre en poudre leur dose de Tercian afin de le fumer. J’ai essayé, mais ça ne m’a pas réussi. En revanche, j’ai refusé de fumer du Subutex.

Benzodiazépines V.S Neuroleptiques

Pratiquant la psychiatrie depuis onze ans maintenant, je suis très renseigné sur les drogues dures que nous fournissent les psychiatres. Les meilleures sont bien évidemment les benzodiazépines. Notamment, le Rivotril en gouttes qui a un excellent goût pour une bonne défonce.

benzodiazépines neuroleptiques drogues

J’en consommais un flacon par semaine. Un de mes clients était médecin, je pouvais donc très facilement m’en procurer. Le manque de benzodiazépine est terrible et équivaut au manque d’un héroïnomane face à sa substance. Avec une sensation d’inconfort au poitrail, le toxicomane aux benzodiazépines ressent une gêne à respirer correctement, puis se tord de douleur.  Merci la psychiatrie…

En tant que bipolaire, mon premier médicament prescrit par un médecin fut un Xanax. Un gros con de psychiatre qui n’avait rien compris au film. Quel connard ! Je me prenais pour Dieu ou un moins que rien et tout ça m’angoissait, me brisait, me tuait. Ce docteur complètement perché m’avait rendu accro aux benzodiazépines

pharmacodépendant drogue médicament

Aujourd’hui je suis devenu un pharmacodépendant, je ne peux plus vivre sans les médicaments prescrits par mes 13 psychiatres en 11 ans d’hospitalisation alternée. Pourquoi avant la psychiatrie, je souffrais sans médicament ? Ok, ma vie c’était les montagnes russes, mais je vivais ainsi sans avoir envie de me suicider. J’y pensais, certes, mais je ne passais pas à l’acte. Maintenant drogué aux neuroleptiques, ma vie est un enfer et le pire, c’est que si je ne prends ma dose, alors mes jours sont en danger de mort.

Paires d’addictions aux drogues dures

Sucre drogue dure

Premier groupe : caféine et théine 

Je bois en moyenne deux litres de café sucré et parfois autant de thé toujours sucré par jour. L’objectif est de me tenir éveillé 20 heures sur 24 et de vivre la nuit.

Ce duo mortel forme mon carburant explosif. L’écriture est un sport cérébral d’endurance. Il me faut une drogue de premier choix afin de me stimuler. Des drogues dures, car il n’existe pas de drogue douce. Si je pouvais m’injecter ces deux molécules en intraveineuse pour être une machine de guerre, je le ferais sans hésiter.

Le décaféiné et la tisane ne servent absolument à rien. Je bois du café soluble pour me donner de l’énergie uniquement. Pour la dégustation, je préfère le café haut de gamme que j’apprécie sans sucre avec un carré de chocolat noir à 70% de cacao.

Deuxième groupe : taurine et vitamines

Taurine drogue sucre

Pour les vitamines, je suis sérieux et je mange plusieurs types variés de fruits par semaine. Mes préférés sont les agrumes avec un faible pour les clémentines et pamplemousses. Vous l’avez compris, je me dope à la vitamine C en particulier. Cependant, je ne consomme pas de vitamine C en comprimés ou autres conneries de ce genre.

Je suis au contraire complètement inconscient pour la consommation de la taurine. Amateur de boissons extrêmement sucrées et énergisantes à très forte teneur en taurine, comme le REDBULL. 

La Taurine est utilisée pour prolonger l’effet énergisant de la caféine ayant pour objectif l’amélioration de la vigilance et la diminution de la fatigue. Ce dérivé d’acide aminé soufré est une drogue très dure.

Mon record en une semaine est l’absorption de plusieurs dizaines de milliers de mg de taurine. Une petite canette de REDBULL en contient 2000 mg. Je dépassais les 35 litres de boissons énergisantes par semaine.

Troisième groupe : codéine et morphine

La vie ne m’a vraiment pas gâté du tout. Que ce soit d’ordre mental ou physique, je dépassais souvent les 10/10 en douleur intense et en continu.

Je suis donc un drogué des opiacés pour apaiser mes multiples douleurs physiques. 

La morphine est la drogue par excellence. Facile à obtenir en se tordant de douleurs aux urgences. C’est pour de très nombreux patients, le meilleur antalgique (utilisé en médecine pour lutter contre la douleur).

La codéine à très forte dose peut rivaliser à une bonne dose de morphine.

Quatrième groupe : cocaïne et quétiapine

Paradis blanc
Blanc paradis
Neigeux la nuit
Mes fidèles amies
Mes obscures pensées
Les couleurs glacées
Rituelles séquelles
De vos éternelles
Dérive en tandem
Vos efforts que j’aime
Douceur de dentelle
Vos cœurs en duel
Espoir du couloir
Vouloir ce pouvoir
Je brûle en plein ciel
D’Étoiles que pour elles

La cocaïne est une saloperie. J’aime la sniffer et j’adore ses effets. Je l’utilise occasionnellement pour développer mes atouts créatifs.

La quétiapine est mon médicament prioritaire avec le lithium. Ce duo forme mes drogues quotidiennes qui régulent mon état mental.

Quel médicament peut on sniffer ?

C’est une question qui revient souvent dans les recherches google. En fait, on peut sniffer sans problème du xanax et du tercian. Le problème c’est que vous détournez l’utilisation d’un médicament qui à pour but de vous aider à aller mieux. C’est donc vous enfoncer encore plus que de sniffer un médicament ou tout autre chose.

De plus, les effets suite à la prise de médicament en poudre par les narines sont nul. J’ai essayé, c’est stupide et inefficace. Vous n’aurez pas les effets de la cocaïne et en plus ça fait très mal aux narines. Et puis qu’est-ce qu’on à l’air con à mettre en poudre son xanax.

Suivez-moi
Les derniers articles par Lionel Belarbi (tout voir)
Total Page Visits: 269 - Today Page Visits: 7

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *